Le Panier de l'Auberg'in, association loi 1901 membre des Paniers Marseillais, organise des livraisons hebdomadaires de paniers de légumes biologiques (et aussi oeufs, miel, fromage ...).
Distribution le lundi soir de 19 h 30 à 20 h 30 en été devant le restaurant le Bobolivo au 29 rue Caisserie, et en hiver devant le restaurant le EL Bodegon situé au 62 rue caisserie Marseille 2ème arrondissement.

lundi 19 décembre 2011

Bon bout d'an

Le lundi 26 décembre, pas de distribution (comme prévu dans le contrat).
Reprise le lundi 2 janvier 2012.
Et puis, le lundi 9 janvier 2012, comme on avait froid, on vous concocte un VIN CHAUD !
Bonnes fêtes à tous.

samedi 17 décembre 2011

Joyeux Noël

Voici un blog d'une amapienne de Rouen, qui nous souhaite un bon Noël (d'accord, c'était en 2006 ...)

Le plastique, c'est fantastique

Le site "économie solidaire" nous informe sur la pollution par le plastique en mer.
Chic planète, dansons dessus ...

Nouveau contrat pour les produits bio sens

Emmanuelle se propose d'être référente d'un nouveau contrat pour des produits de cosmétiques biologiques, détergents écologiques ainsi que du thé, du café, et autres produits d'épicerie.
Vous pouvez bien sûr avoir ses coordonnées à la distribution. En attendant, voici en exclusivité pour le blog :
  • Les plaquettes de présentation
BIOSENS, cosmétique biologique et détergents écologiques
SENS ET SAVEURS, thés, cafés, épicerie

Accord sur le climat : nécrologie

Un article assez définitif du blog OIL MAN, pour achever Durban.
Ite missa est, semble-t-il.

jeudi 15 décembre 2011

Un autre Noël est possible !

Un message de Julien :


















Je suis adhérent du Panier du Panier, et nous organisons avec ma compagne un évènement ce samedi 17 décembre de 10h à 20h au 18 rue Transvaal 13004 Marseille : Un Autre Noël est Possible !
Les structures coorganisatrices sont :
- la Ressourcerie TRI LOGIK , association loi 1901 qui propose des objets de seconde main en bon état et des objets créés et relookés.
- la BOUTIQUE ECOLOGIQUE, Sarl SCOP qui propose des produits écologiques pour les soins du corps et la maison, ainsi que des produits du commerce équitable.
Nous proposons des objets tels que cuit-vapeur, cocottes en fonte, ... qui peuvent intéresser les adhérents de l'amap.
(programme en cliquant sur le titre)

mardi 13 décembre 2011

Les AMAPIENS sont-ils orthorexiques ?



Oui, je réfléchis à ce que je mange. Oui, je préfère du bio et des produits sans pesticides. Oui, je prépare mes repas à l'avance. Oui, oui, oui... Je réponds oui à plus de 4 questions sur ce terrible trouble alimentaire ( http://www.masef.com/scores/orthorexietestbratman.htm ). C'est sûr, je suis orthorexique !

Plus d'infos ici :
http://www.principes-de-sante.com/article/coups-de-gueule-orthorexie.html

Et vous ?

lundi 12 décembre 2011

Recettes de Fanny 15 (courge)


Ah, chouette, des courges. On va faire des petits flans pour les enfants...

Petits flans courge-mimolette :

1/ J'ai fait cuire mes courge en morceaux dans le cuit-vapeur (et après, j'en ai gardé une partie pour la tarte sucrée, et le reste pour les petits flans.)

2/ J'écrase grossièrement mes courges à la fourchette et je les mélange avec 4 œufs (de l'AMAP, et oui, faut au minimum prendre l'abonnement de 6 oeufs semaine si on cuisine !!!), une briquette de crème fleurette, du sel, du poivre, et 2 poignées de mimolette râpée. On peu mettre n'importe quel fromage à pâte dure, avec du comté ou du gruyère, c'est très bon aussi. Et si on a que de l'emmental, ça fera bien l'affaire... Puis je répartis dans des petits moules à flans (qui sont, en réalité, des pots de yaourth en terre que je récupère, quand il m'arrive d'acheter des yaourts au lieu de les faire).

3/ On fait cuire à four plutôt doux T 4 ou 5, soit 120° à 150°, pendant environ une demi heure. On regarde le dessus pour voir quand c'est cuit.

On peut manger ça froid ou chaud, en entrée ou en accompagnement. Pour ceux qui aiment les épices, avec un peu de muscade, ça fait ressortir le goût du fromage.

Recette de Fanny 14 (blettes)

Dans le panier de la semaine, on avait des tonnes de blettes. J'ai choisi de séparer les blancs des verts et de faire deux recettes différentes.
Avec les verts, j'ai fait une tarte aux blettes salées. On peut aussi en faire une sucrée sur le modèle de la tarte à la courge (recette traditionnelle nissart).



Tarte aux blettes salées :


1/ Je vais voir un boulanger sympa (ça manque pas au panier) et je lui demande de me mettre de côté de la pâte à pain, puis je viens lui acheter la pâte à pain. La quantité d'une baguette suffit (soit environ 250g)

2/ Je fais revenir à feu vif dans une sauteuse ou un wok les verts de blette, dans de l'huile d'olive, avec un peu d'aïl haché.

3/ J'étale ma pâte à pain sur la plaque du four comme une pizza (au rouleau c'est un peu dificile par comme elle est élastique elle rétrécit, mais on peut tirer dessus avec les mains ou la faire tourner en l'air sur ses poings, comme un pizzaïolo). Je mets les blettes dessus, un peu de fromage râpé si on veut (ce sont les enfants qui le réclament, moi je préfère sans), et des petites olives noires (idéalement les picholines, les niçoises). On peut aussi mettre des anchoix, si on aime.
4/ On fait cuire environ 1/4 d'heure à four chaud.

Recette de Fanny 13 (courge)


Chouette, encore des courges... Après les soupes, purées, tartes salées., etc. je vous propose, pour changer, une tarte sucrée. Depuis qu'on fête haloween en France, on trouve pas mal de recette de tarte de courge sucrée américaine, mais celle là est une très vielle recette provençale.

Recette de la tarte à la courge sucrée, provençale :

1/ Je fais une pâte brisée, de préférence en mettant comme matière grasse de l'huile d'olive plutôt que du beurre. On peut aussi la sucrer légèrement et la parfumer à l'eau de fleur d'oranger.

2/ Je fais cuire la courge en tranches ou en cubes, soit à l'eau bouillante, soit à la vapeur. Puis je l'écrase grossièrement à la fourchette et je la parfume soir à l'eau de fleur d'oranger, soit à l'extrait de citron, et je mets un petit verre d'eau de vie dedans.

3/ Je mets pâte dans un plat à tartes, puis la courge, et avec le surplus de pâte je fais des petits croisillons sur le dessus de la tarte. Je saupoudre éventuellement de sucre en poudre et je fais cuire environ 1/2 heure à 180°.

Recette de Fanny 12 (poireaux)


Les poireaux vinaigrette :

1/ Je lave les poireaux et les coupe en deux dans le sens de la longueur pour bien laver l'intérieur. Je fais des tronçons de taille identique;

2/ Je les fais cuire. Bon, comme je ne suis pas anti micro-ondes, je les ai fait cuire au micro-onde. OUPS ! Je sais, y'en a que ça choque... On débattra une autre fois. Vous pouvez les faire cuire à l'eau bouillante, à la vapeur en cocotte minute ou à la vapeur douce en cuit-vapeur, ça marche aussi bien...

3/ Au fond de mon plat j'ai fait une bonne vinaigrette avec pas mal de moutarde, de l'huile de tournesol et du vinaigre de vin, dans laquelle j'ai rajouté deux oeufs durs (bio, de l'AMAP) hachés et un oignon haché. J'ai mis mes poireaux dedans et à table. MIAM !!!!

Distribution du 12 décembre

Ce soir, livraison de fleurs, pour les amateurs.
Bientôt, gràce à Emmanuelle qui en sera référente : des produits cosmétiques et d’entretien de la marque Biosens certifiés ECOCERT et élaborés à Peypin proposés par la société HOM et TER, sise au 41 chemin de la Millière Parc Valentine Vallée Verte 13011 Marseille.

Retour de Durban

Durban s'est soldé par un accord au bout de la nuit, dont beaucoup se sont félicités (c'est mieux que rien ?), mais un gros doute subsiste, genre Obélix.
Voici quelques liens pour éclairer votre lanterne :
Et enfin, l'agent Smith !

Tome de brebis

Un petit message d'Ysabel, pour ceux qui ont passé commande :
"Chers amateurs,
Je récupère la tome pour la dernière fois de l'année 2011 ce dimanche. Il restera une dernière livraison vers mars 2012 terminant le contrat. Les tomes seront donc chez moi dans le Panier pas très loin du point de livraison du panier. N'hésitez pas à m'appeler".
Si vous n'avez pas les coordonnées, on peut vous les donner à la distribution.

L'humanité survivra-t-elle à la démocratie (libérale) ? Entretien avec Dominique Bourg

Voilà un bon article pour ceux qui veulent creuser la question de notre devenir, voire contribuer à l'améliorer.
(cliquez sur le titre)

dimanche 11 décembre 2011

Pétition pour une protection de l'apiculture et des consommateurs face au lobby des OGM

Nathalie Favre, notre apicultrice, nous envoie un lien vers une pétition, à signer en ligne ou à télécharger version papier.
Voici le texte joint qu'elle nous a envoyé :
En septembre dernier, la Cour de justice de l’Union européenne décidait que du miel contenant du pollen de maïs OGM MON810 ne pouvait être commercialisé faute d’autorisation de ce pollen dans le miel. Par cette décision, ce sont toutes les productions apicoles situées dans un rayon de 10km d’un champ d’OGM qui sont menacées : le miel, le pollen, ou tout complément alimentaire contenant du pollen.
Depuis, les tractations vont bon train. Des manipulations juridiques qui permettraient de contourner cette décision dans le cas du miel sont à l'étude, au mépris de la transparence exigée par les consommateurs. Le 12 décembre prochain, la Commission devrait présenter aux Etats membres les pistes qu’elle retient. La prise de conscience environnementale est devenue telle que la Commission Européenne ne peut prendre le risque de sacrifier délibérément l'abeille au profit des intérêts des multinationales. La coexistence des cultures OGM et de l'apiculture est impossible.
L'abeille est un élément indispensable de l'environnement, de la biodiversité, et un atout incontournable pour la pollinisation de nombreuses cultures. Déjà mise à mal par la pression des pesticides, l’apiculture pourrait tout bonnement disparaître des campagnes européennes par décision politique. OGM ou abeille, il va falloir choisir. C’est pour cela que l’UNAF s'est mobilisée aux côtés de certaines organisations apicoles, agricoles et environnementales pour appeler les citoyens à signer une pétition face au risque des OGM. 
Nous vous invitons à signer cette pétition en ligne sur www.ogm-abeille.org ou en version papier (voir pièce jointe ou téléchargeable sur le site). N’hésitez pas à la faire circuler autour de vous : voisins, famille, amis, clients.

mercredi 7 décembre 2011

2 jours pour sauver notre planète à l'agonie (pétition AVAAZ)

Nos océans se meurent, notre atmosphère s'altère et nos forêts et prairies se désertifient peu à peu. Des poissons aux végétaux, des animaux aux humains, nous sommes en train de tuer la planète qui nous fait vivre, et de plus en plus vite. Cette destruction du monde naturel s'explique par une cause principale: le changement climatique. Et dans les 2 prochains jours, nous avons la possibilité de l'arrêter.

Le traité de l'ONU sur le changement climatique - notre meilleur espoir d'action - expire l'an prochain, mais une coalition de pays pollueurs cupides aux mains des lobbies pétroliers et emmenée par les États-Unis essaie de l'enterrer à tout jamais. C'est terriblement difficile à croire, mais ils sont en train de monnayer des profits à court terme contre la survie de notre environnement.
L'Union Européenne, le Brésil et la Chine hésitent, ils ne sont pas autant esclaves des compagnies pétrolières que ne le sont les États-Unis, mais il faut que les citoyens leur lancent un immense appel avant que ces pays décident de faire de réelles propositions financières et politiques pour sauver le traité de l'ONU. Le monde entier est réuni au sommet sur le climat dans les 2 prochains jours pour prendre LA grande décision. Envoyons à nos dirigeants un gigantesque appel pour s'opposer au lobby pétrolier et sauver la planète -- une équipe d'Avaaz remettra directement notre appel au sommet de l'ONU. 

La fin du moratoire sur le maïs OGM en France














Faut-il aiguiser les faux ?
C'est le retour de Maïs de Nice !

mardi 6 décembre 2011

Durban Durban

Tout le monde se foutrait-il du Monde ? Derrière la crise financière et les tribulations des uns et des autres, les possibles se rétrécissent, et déjà, le sable recouvre nos têtes d'autruche.
A part nous rappeler un vieux groupe de pop, la conférence de Durban sur le climat représente-t-elle encore un espoir de corriger notre dérive actuelle en matière de réchauffement et de dérèglement climatique ?
Voici une petite revue de presse sur le sujet, afin de vous faire, ou parfaire, votre idée :

... plus mes derniers billets sur le sujet, en cliquant sur "réchauffement climatique" dans les libellés en bas de la colonne de droite du blog.

Un point (de fumage) sur les huiles

Alors, dans le panier, si on a pris "l'abonnement", on a de la bonne huile d'olive.
Ça tombe bien car c'est ma préférée, je suis du sud, je suis née dedans, et j'ai toujours 3 huiles d'olives chez moi (plus ou moins vertes, plus ou moins "crues" et âpres, plus ou moins fruitées, pour la cuisson ou l'assaisonnement.)

Mais, ma maman m'a bien apris à varier les huiles, parce qu'elles ne contiennent pas toutes la même chose (vitamines, acides gras..) Je prends donc de l'huile de noix ou de noisette pour des salades d'endives, de la "pépin de raison" pour les fondues, de la végétaline pour les frites (coparah et palme), de la tournesol pour certaines salades, de l' arachide et du beurre pour le steack, etc. Je prends peu de colza même si c'est très à la mode, c'est pas trop mon truc, mais chacun ses gôuts (je trouve que les "mélanges 4 huiles" (ou 3, ou 5) sont de vastes arnaques, composées à 60% de colza, et vendues au prix de l'huile d'olive !!!)

Sauf que quand on cuisine bio, on peut aussi se trouver à acheter des huiles non raffinées, ça va dans la même logique, ça a plus de goût et c'est meilleur pour la santé. En revenche, les huiles non raffinées ont des point de fumage (température à partir de laquelle l'huile se dégrade et devient toxique) bien plus bas que les huiles rafinées (mais toujours plus élevé que le beurre, quand même), c'est pourquoi il vaut toujours mieux les utiliser crues (sur des légumes cuits à la vapeur douce, TOP santé ! ), ou bien faire atention à laquelle on choisit pour faire un friture à la poëlle ou à la friteuse.

Un petit récapitulatif :

Origine Température critique en °C
arachide 232 (raffiné), 160 (non-raffiné)
avocat 271
carthame 200
colza 204 (raffiné), 177 (semi-raffiné), 107 (vierge)
olive 242 (raffiné), 216 (vierge), 191 (vierge-extra)
tournesol 232 (raffiné ou semi-raffiné), 107 (non-raffiné)
pépin de raisin 216 (raffiné)
sésame 232 (semi-raffiné), 177 (non-raffiné)
soja 232 (raffiné), 177 (semi-raffiné), 160 (non-raffiné)
germe de maïs 232 (raffiné), 160 (non-raffiné)
noix 204 (semi-raffiné), 160 (non-raffiné)
pépin de courge 140
palme 240 à 260

lundi 5 décembre 2011

Recettes de Fanny 11 (Aubergines, oignons, poivrons)

Chouette, il y a encore des aubergines. moi qui croyais que c'était un légumes exclusivement d'été, que j'associais aux ratatouilles, Loïc m'a appris qu'il pouvait en faire jusqu'aux premières gelées. tant mieux ! Mais comme je n'ai plus de courgettes ou de tomates fraiches pour une ratatouille, je vais faire une Caponata.


Caponata express :

1/ Dans de l'huile d'olive (une bonne quantité ! ), je fais revenir les oignons, puis les aubergines coupées en cubes. Comme j'avais des poivrons dans le panier, j'ai rajouté des poivrons, mais c'est aussi très bon sans (surtout si on met le céleri). Puis je rajoute une verre d'eau et je laisse mijoter.

2/ Je rajoute éventuellement du céleri branche si j'en ai, mais c'est pas obligé, je laise mijoter jusqu'à ce que tout soit bien fondant et que l'eau soit évaporée.

3/ Comme c'est plus la saison des tomates fraiches, je rajoute une boiter de tomates pelées que j'ai coupées en gros cubes. Quelques câpres et quelques olives vertes.

Ça peut se manger froid en entrée, ou tiède en accompagnement.

Les recettes de Fanny 10 (fenouil)

Miam ! Du fenouil. Moi, c'est froid que je le préfère. Un peu comme des champignons à la grecque, je vous conseille d'essayer...


Fenouil au vin blanc :

1/ On coupe les fenouils (blanc et vert) en dés de taille identique. Puis on fait revenir dans un beurre jusqu'à ce que ça soit doré. (Là, j'avais 5 ou 6 fenouils dans le panier je crois)

2/ On ajoute 20 cl de vin blanc de cuisine, du sel, du poivre, et on fait mijoter à couvert juqu'à ce que les fenouils soient fondants. On peut ausi faire avec un mélange eau-jus de citron.

3/ On sert froid, en entrée, avec du fromage de chèvre émietté sur le dessus. Là je ne l'ai pas fait, mais on peut aussi rajouter un filet d'huile d'olive sur l'entrée froide, et quelques graines de coriandre grossièrement écrasée.

Le mélange chèvre-fenouil, je l'aime particulièrement. Je le fais aussi quand je fais une tarte tatin de fenouil au fromage de chèvre, en faisant caraméliser le fenouil.

Les recettes de Fanny 9 (oignons)



Bon, en ce moment y'a beaucoup d'oignons dans le panier. On peut bien sûr faire une bonne soupe à l'oignon, ou le manger cru avec la salade verte. Mais on peut aussi, à côté d'une salade verte (ou de lentilles, pour moi), servir une tarte aux oignons.


La tarte aux oignons :

1/ Je fais dorer mes oignons en lamelle dans un mélange beurre-huile de tournesol (ou d'arachide). Je sel et je poivre.

2/ Je mets dans un plat à tarte une pâte brisée (ou feuilletée, mais je préfère la brisée, et c'est plus simple à faire), les oignons, une couche d'amendes éfilées, une couche de fromage râpé. Je saupoudre de poivre.

3/ Je fais cuire jusqu'à ce que ça soit doré, Th6.

vendredi 25 novembre 2011

La Chine autorise la vente de pâtes à « faible dose » de staphylocoques dorés

MIAM ! MÊME PAS PEUR.

Les recettes de Fanny 8 (navets)

Hmmmm, 2 bottes de navets dans le panier.
J'adore les navets glacés, (avec ou sans carottes). Mais cette semaine, au lieu de les glacer au sucre et au vinaigre, je fais des navets glacés au miel et au jus d'orange.

Les navets glacés au miel et au jus d'orange :


1/ Je lave les navets (comme ils sont bios, je les épluche pas, je les frotte juste avec ma paille de fer qui me sert de brosse à légumes) puis je les coupe comme je veux (en rondelles, ou en dés, ou à la paysanne), ce qui compte c'est que tous les morceaux aient la même taille pour cuire ensemble. Je les faits dorer dans une poêle dans un peu de beurre.

2/ Quand les navets sont dorés, je rajoute du sel, du poivre, du gingembre en poudre ( ou frais haché) et une cuillère de miel. Je verse un verre de jus d'orange et je fais cuire à couvert à feu doux, en piquant les navets de temps en temps pour voir s'ils deviennent moëlleux. Je finis la cuisson à découvert pour que le jus s'évapore.

L'idéal, c'est de manger ça avec du canard ou de la cane, sous forme d'aiguillettes, de filets, de magrets.... Mais ça va très bien aussi avec les viandes blanches ou comme plat végétarien.

Les recettes de Fanny 7 (Courge spaghetti)

Toute l'idée de la courge spaghetti, c'est de la préparer comme des pâtes, bien sûr ! Cette semaine, je les ai faites à la carbonara.

Courge spaghetti à la carbonara :



1/ On peut la cuire de différentes façons, à l'eau au micro-ondes, au four en entier ou coupée en deux. Comme elle est très fade, je préfère la cuisson au four : je coupe les gourge en deux, j'enlève les graines, je les badigeonne d'huile avec un pinceau, et je fais cuire au moins une heure T6 (180°). De temps en temps je pique avec la fourchette pour voir si les filaments se détachent facilement. Dès qu'ils se détachent, on arrête, car si elle est trop cuite, ça n'a plus aucun goût.

2/ On prépare la carbonara comme on veut : lardons dans un poêle (avec ou sans oignons), dans laquelle on rajoute ensuite la crème fraiche, sel, poivre, parmesan (ou, à défaut un autre fromage), puis, hors du feu, un jaune d'œuf. On verse la sauce sur la courge et, comme il y avait du persil dans le panier de la semaine, on rajoute un peu de persil.

Les recettes de Fanny 6 (salade)


Bon, c'est pas vraiment une recette, mais un conseil de ma grand-mère Micheline : si on ne lave pas les salades à l'avance, les feuilles gâtées contaminent les autres et tout ça flétri et pourrit très vite. Donc, quand j'ai mes 6 salades le Lundi soir, je les prépare pour qu'elles durent 1 semaine.

1/ Je les rince 3 fois, en ôtant toutes les parties gâtées (que je cuisine éventuellement en tarte, avec des petits pois, etc.)

2/ Le les égoute 2 fois pour enlever un maximum d'eau.

3/ je les mets dans des sachets de congélation fermés par une pince, avec une feuille de papier absorbant pliée en 4 pour absorber le surplus d'humidité. Et HOP, dans le bas d'un frigo propre et à bonne température (pas un frigo trop froid qui congèle la salade). Après, c'est plus facile de se faire une salade dès que l'envie nous en prend.

mercredi 23 novembre 2011

Emmaüs organise des paniers solidaires

Une info transmise par Ysabel. L'initiative est intéressante, même si il ne s'agit pas de paniers bio :

Face aux plans d'austérité successifs qui nous disent que nous vivons comme des riches et qui nous condamnent à serrer (encore!) la ceinture (pour beaucoup, il n'y a même plus assez de trous!) la communauté de la Pointe Rouge propose un plan de solidarité:
Les 25 et 26 novembre, nous inviterons des artisans locaux et proposerons des paniers solidaires. Pour 10 euros, vous pourrez avoir 1kg de viande, 2 kg de légumes et 1 kg de fruits.


mardi 22 novembre 2011

Le journal d'Euroméditerranée est paru !




















Pour ceux qu'Euroméditérranée intéresse, puisque nous en sommes en quelque sorte riverains ...

Pesticides : une maladie professionnelle pour les paysans… et leurs familles













Un excellent article du non moins excellent site OWNI.
Pour ceux qui pensent que les paysans nous empoisonnent (en dehors de ceux des Paniers Marseillais, bien sûr). En fait, c'est pire, ils commencent par eux.
Mangez bio, c'est aussi sauver des vies.

Le saviez-vous ? Marseille est la ville la plus polluée de France

Interviews des gens d'Ecoforum, à voir en cliquant sur le titre.
Le plus rageant, dans tout ça, c'est que quand on fait l'effort de vivre en ville, de limiter l'usage de la voiture, etc... et bien, on avale les saletés des pendulaires à gros moteur et de l'étang de Berre, et nos enfants encore plus.
En complément, un petit zoom Paris Lyon Marseille, qui confirme la tendance, ainsi que le site Atmo PACA, petit laboratoire embarqué pour surveiller les évolutions.

Vends poulets bio au rabais


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bio, bio et con à la fois ...
(article de Terra Eco, cliquez sur le titre)

lundi 21 novembre 2011

Qui es-tu, courge ?

Quelqu'un sait comment s'appelle cette courge ? Je l'ai trouvée dans le panier, pour compléter la liste des légumes comme chaque semaine (voir la page dédiée, le panier de la semaine), mais j'aimerais avoir son petit nom ...

La concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère atteint des niveaux record

Un article du Monde de ce jour :
Les principaux gaz à effet de serre à l'origine du réchauffement climatique ont franchi de nouveaux records de concentration dans l'atmosphère en 2010, a dénoncé lundi 21 novembre l'Organisation météorologique mondiale (OMM). "Même si nous parvenions à stopper aujourd'hui nos émissions, ce qui est loin d'être le cas, les gaz déjà présents dans l'atmosphère y subsisteraient encore pendant des dizaines d'années et continueraient de perturber le fragile équilibre de la Terre, planète vivante, et du climat", a précisé le secrétaire général de l'OMM.
Parce qu'ils captent une partie du rayonnement solaire, les gaz à effet de serre favorisent le réchauffement de la planète. Entre 1990 et 2010, le forçage radiatif de l'atmosphère par les gaz à effet de serre – indicateur qui mesure l'impact des facteurs modifiant l'équilibre entre le rayonnement solaire entrant et les émissions de rayonnements infrarouges sortant de l'atmosphère – a augmenté de 29 %, et à lui seul le dioxyde de carbone (CO2) est responsable de 80 % de cette augmentation. Le CO2 contribue à hauteur de 64 % au forçage dans l'atmosphère. Sa concentration dans l'atmosphère a augmenté entre 2009 et 2010 de 2,3 ‰ (ppm), soit plus que la moyenne des années 1990 (1,15 ppm), et que celle des dix dernières années (2 ppm).
L'OMM relève également qu'après "une période de stabilisation temporaire relative (1999-2006), la concentration de méthane dans l'atmosphère est repartie à la hausse, et les scientifiques s'efforcent d'en découvrir les causes". Le protoxyde d'azote (N2O), autre gaz de serre, a aussi contribué au réchauffement de la planète. En 2010, la teneur de l'atmosphère en N2O était supérieure de 20 % par rapport à l'époque préindustrielle selon l'OMM. Le taux d'accroissement est de 0,75 ppb (partie par milliard de molécules d'air sec), par an sur les dix dernières années, ce qui est dû surtout à l'utilisation d'engrais azotés, comme le fumier, qui "a profondément perturbé le cycle mondial de l'azote".
L'OMM, par le biais de son programme de la veille de l'atmosphère globale, coordonne les observations des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, via un réseau de stations réparties dans plus de cinquante pays. Son rapport sur les gaz à effet de serre, publié lundi, est le septième depuis 2004.

La cité Radieuse adopte le compostage collectif

Un petit article de Marsactu pour utiliser vos épluchures (en plus, vous ferez du compost bio). Bon, c'est vrai que pour composter au Panier, faut vraiment s'en occuper question place, mais pourquoi ne pas essayer ?

Un petit souvenir des Négresses Vertes, pour finir :
Ah ! Ah ! Cité Radieuse, cité heureuse, quand on est composteur !
Ah ! Ah ! C'est le bonheur, on a du coeur, quand on est composteur !

dimanche 20 novembre 2011

Rejoins-nous du bon côté de la ferme

Les recettes de Fanny 5 (oignons, courgettes, poivrons)


Beaucoup d'oignons, poivrons et courgettes cette semaine, idéal pour un petit WOK !

Le wok de légumes du frigo :

Dans un wok ou une poêle anti-adhésive, on fait revenir les oignons et les poivrons en lamelles. Puis on rajoute les courgettes façons "tagliatelles" (faites avec un couteau éplucheur, j'ai même mis 2 carottes qui me restaient).
On fait sauter tout ça à feu vif, on rajoute de la sauce soja, un peu d'épices (j'ai mis du gingembre en poudre), un peu d'herbes (je mets souvent de la coriandre, mais là, y'avait de l'oseille dans le panier, alors j'ai mis de l'oseille) et on se régale.

Les recettes de Fanny 4 (Betteraves)


Ben avec des pommes de terres, des betteraves, et tout autre légume-racine (carottes, panais, patate douce...) on peu faire des chips !!!

Les chips de betteraves :


Il faut une bonne mandoline pour couper tout ça en fines lamelles (perso j'ai une mandoline électrique, pratique aussi pour les gratins dauphinois et autres tartiflettes...). On fait frire dans un bain d'huile jusqu'à ce que ça soit doré (légèrement orange pour les betteraves) puis on les pose sur du papier absorbant et on les saupoudre de sel. Il ne faut pas s'inquiéter si les chips sont molles, elles durcissent en refroidissant.

Puis on les mange à l'apéro, avec un peu de charcuterie et du baujolais nouveau...

Les envahisseurs sont parmi nous !

samedi 19 novembre 2011

Parcours de vie, émission du 18 Novembre 2011 : Nicolas Brumauld chargé de mission aux paniers marseillais












Une émission de France 3 parle des Paniers Marseillais et de Nicolas Brumauld :
A Marseille, Nicolas Brumauld est le nouveau chargé de mission des "paniers marseillais", un réseau associatif  de contrats d'abonnements solidaires en direct auprès d'agriculteurs bio.
Animés jusqu'ici par des bénévoles côté consommateurs, avec Nicolas, les paniers se professionnalisent.
(cliquez sur le titre pour la visionner)

vendredi 18 novembre 2011

Les OGM pourraient interférer avec notre métabolisme

Un lien vers un article sur les OGM, expliquant bien cette dangereuse utopie scientiste. Personnellement, ça me rappelle un peu ceux qui tentent d'expliquer la criminalité par les gènes. Croyance en une causalité simpliste, vision mécaniste du monde et de la science. Sont au courant, pour la physique quantique ? Le chat de Schrödinger est à la fois mort et vivant, non ?

jeudi 17 novembre 2011

Le sourire de Cassandre

Et encore un article (Oil Man) pour bien savoir de quoi nous parlons. Que chacun médite sur la forme de radicalité nécessaire, ou de métamorphose, comme l'indique Michel Serres dans " LeTemps des crises".

Edgar Morin : "Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe"

Un interview d'Edgar Morin dans Terra Eco, que je trouve intéressant pour sa mise en perspectives sommes toutes assez enthousiasmante (bien que le titre de Terra Eco soit assez pessimiste).

Pour les élus américains, la sauce tomate des pizzas est un légume

Voici un article du Monde pour conforter votre amour du panier de légumes bio :

Poussés par les géants des aliments surgelés, les parlementaires américains se sont prononcés pour que pizzas, frites et autres féculents ne se retrouvent pas bannis des menus des cantines scolaires. Les élus ont même estimé que la sauce tomate qui recouvre les pizzas pouvait continuer à être comptée comme un légume pour les écoliers. Des mesures qui s'insèrent dans une loi de financement annuel du ministère de l'agriculture, chargé entre autres de contrôler ce que trouvent les élèves américains dans leurs assiettes.
L'Institut américain des aliments surgelés, un groupe de pression, a salué la décision des élus, car elle "tient compte de la forte teneur en potassium, en fibres et en vitamines A et C de la sauce tomate et permet aux élèves de continuer à apprécier ces repas sains que sont les pizzas et les pâtes". La mesure, qui pourrait être approuvée par le Congrès dès cette semaine, annihile une proposition de l'administration Obama visant à rendre plus saine la nourriture proposée aux enfants.

17 % DES ENFANTS AMÉRICAINS OBÈSES

Le ministère de l'agriculture souhaitait en fait accroître la quantité de sauce tomate utilisée par pizza pour qu'elle puisse continuer à être considérée comme un légume, au risque sinon de quasiment disparaître des menus. Irritée, l'industrie agro-alimentaire avait rétorqué qu'une telle mesure aurait engendré des coûts et un "fardeau" supplémentaires, car il aurait fallu recalibrer la taille des pizzas.
Selon les centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC), 12,5 millions d'enfants, soit 17 % des américains âgés de 2 à 19 ans, sont obèses.

lundi 14 novembre 2011

Moins de pesticides dans le bio (que dans le conventionnel)

Enfin une nouvelle rassurante dans ce monde de brut, même si on s'en doutait un peu. Ca va toujours mieux en le lisant. Agriculteurs comme consommateurs, passez au biologique !

Contrat fleurs

Ce soir étaient livrées les fleurs d'Olivier Coince (voir "contrat en cours"). Délicieuses fleurs qui tiennent 10 jours dans un vase.
Sachez, heureux adhérents, que la référente de ce contrat annexe est Marie-Magdeleine. Coordonnées sur demande à la distribution.

Les Ekovores, un projet à dévorer












Pour faire suite à mon billet précédent sur ce qui se passe à Nantes en matière d'agriculture urbaine et de circuits courts.

Cyberaction sur les semences de ferme

Robert Roussier (agriculteur référent des PAMA) nous a fait passer ce mail, à diffuser le plus largement possible :
Pour notre droit à la souveraineté alimentaire
Non aux royalties sur les semences de ferme

Cyber @ction signable en ligne :

Une nouvelle proposition de loi sur le Certificat d'Obtention Végétale sera débattue à l’Assemblée Nationale en Novembre. Le 8 Juillet dernier, l'ancienne majorité sénatoriale a déjà cédé aux pressions du lobby semencier en approuvant ce texte. Si les députés confirmaient ce vote, les paysan(ne)s connaîtraient une régression sans précédent de leur droit le plus fondamental : celui de ressemer librement leur propre récolte et d'échanger leurs semences.


Cette proposition de loi vise à étendre les droits de propriété de l'industrie semencière. Elle voudrait interdire aux paysans d'utiliser une partie de leurs récoltes comme semences, ou pour quelques espèces comme le blé, ne les y autoriser qu'en échange du paiement de royalties à l'industrie. 


Ce droit ancestral des paysan(ne)s de ressemer et d’échanger librement leurs semences de fermes fait partie de droits collectifs inaliénables. Il est à l'origine de toute la biodiversité cultivée. Il est le fondement de l'agriculture et le garant de la souveraineté alimentaire qui ne sera jamais assurée par des sociétés commerciales orientées vers la satisfaction des intérêts de leurs actionnaires.


Il est inacceptable que la loi, censée défendre l'intérêt général, renforce les droits privés de l'industrie semencière au détriment des droits collectifs paysans. Il est inacceptable que la loi censée défendre l'intérêt général, favorise la régression de la biodiversité et la confiscation du vivant. 

Signez et faites signer cette cyberaction.
Le mail (en bas de la page) partira automatiquement à votre député(e) et au président de l'Assemblé Nationale.

Cette cyber @ction pour la défense des semences de ferme, se situe dans le cadre plus général de la CAMPAGNE POUR UNE LOI DE RECONNAISSANCE POSITIVE DES DROITS DES AGRICULTEURS PAR LA LIBERATION DES SEMENCES PAYSANNES ET FERMIÈRES (voir le site de la campagne).
Cette Campagne a pour objectif de promouvoir une loi globale, garantissant d'abord les droits fondamentaux et ancestraux des agriculteurs, des jardiniers et des artisans semenciers de conserver, de ressemer, d'échanger et de vendre leurs propres semences, et de les protéger de la biopiraterie et des contaminations génétiques. Cette loi devra concerner le brevet, le catalogue, les OGM, la gestion et la conservation des ressources phytogénétiques à la ferme et dans les collections..., tout autant que le Certificat d'Obtention Végétale, afin de ne pas abandonner l'avenir de notre alimentation à quelques firmes multinationales.


Ces différents sujets feront l'objet d'autres actions pétitions ou cyberactions.

Le mail aux député(e)s : 


Madame, Monsieur le Député, 


Vous allez devoir vous prononcer prochainement sur une proposition de loi relative au Certificat d'Obtention Végétale, votée par le sénat le 8 juillet. Cette proposition de loi a pour objet d'interdire les semences de ferme sur de nombreuses espèces et d'imposer le prélèvement de royalties pour les espèces où elle les autorise. Elle bafoue le droit le plus fondamental des agriculteurs, celui de ressemer et d'échanger librement le produit de leur récolte. 
En réclamant cette loi au prétexte fallacieux de « sauver la recherche », l’industrie veut avant tout forcer les paysans à acheter les semences qu’elle vend et les empêcher d’utiliser celles qu’ils produisent eux-mêmes ! Alors qu'elle n’a jamais rien payé pour utiliser toutes les semences qu’elle a prises dans les champs des paysans afin de sélectionner les siennes, on peut s'interroger sur la légitimité de son exigence à prélever des royalties aux agriculteurs qui réutilisent leurs semences. 
Ceci nous concerne tous directement : les semences sont la base de notre alimentation et le contenu de nos assiettes dépend de qui les produit. La souveraineté alimentaire ne sera jamais assurée par des sociétés commerciales orientées vers la satisfaction des intérêts de leurs actionnaires.
Aussi, je vous demande de ne pas voter cette proposition de loi qui ne sert pas l'intérêt général mais les intérêts privés de l'industrie semencière. Je vous demande de garantir par la loi le droit inaliénable des paysans de conserver, de réutiliser gratuitement et d'échanger librement leurs propres semences de toutes les espèces cultivées. Je vous demande de garantir une recherche agricole totalement indépendante des intérêts financiers des multinationales semencières, sous contrôle public et financée par l'impôt sur les bénéfices.
Veuillez recevoir, Madame, Monsieur le Députés mes salutations d'électeur dévoué.

dimanche 13 novembre 2011

Contrat fromages

Marielle Lucas, qui nous livre de mars à octobre (en général, tous les 15 jours) de délicieux fromages de chèvres  du Rove qu'elle élève dans les Alpilles (et des faisselles ... et des brousses ... ah, la brousse au miel et aux pistaches fraiches le soir au clair de lune, un délice ...), nous informe qu'elle souhaite repartir avec nous pour une nouvelle saison. Rendez-vous donc en février 2012, pour les signatures de contrat. Le référent, c'est moi, Jean-Philippe. le modèle de contrat, pour info car il s'agit de celui de la saison dernière, est téléchargeable dans la rubrique "contrats".

France (agri)Culture

Le site des Paniers Marseillais a mis en ligne deux récentes émissions "Terre à Terre" de France Culture, portant sur les amaps :
Nous vous en souhaitons bonne écoute.

Agneau

Quelques nouvelles de l'agneau (pas celui de Dieu qui enlève le péché du Monde, non, celui qu'on mange, avec livraison dans le cadre de notre association), car vous avez été plusieurs à nous solliciter :

  • D'abord, c'est Eve-Marie qui s'en occupe, nous pouvons vous donner son téléphone lors de la distribution du lundi si vous le souhaitez.
  • La livraison de l'agneau avait été détaillée dans un billet précédent, que vous pouvez retrouver facilement en cliquant sur "agneau" dans le nuage de tags en bas à droite de la page d'accueil du blog.
  • Il y a eu une livraison le mercredi 9 novembre devant le Bobolivo, pour 5 commandes. La prochaine aura lieu au printemps. Nous ne manquerons pas de vous prévenir à l'avance.

ça germe en ville !



















Voici un excellent article de Télérama, sur ce qui se passe à Nantes Métropole. Pourquoi pas chez nous ? D'autant que nous avons peut-être l'occasion d'en parler à nos édiles, lors de la journée de concertation sur le SCOT de Marseille Provence Métropole le 21 novembre prochain !

Les recettes de Fanny (3)


















Une nouvelle recette de Fanny : le curry de butternut (pour utiliser la courge butternut et les oignons)
Dans une cocotte en fonte on met de l'huile d'olive et on fait revenir les oignons coupés en lamelles et du curry en poudre (+ éventuellement d'autres épices selon son goût)(là, les oignons étant petits, j'en ai mis 6 pour 2 butternut). Quand les oignons sont dorés et que les épices sentent bon on rajoute les butternut coupées en gros cubes et 1 ou 2 tomates fraiches ou en boite coupées en cubes. On mouille à niveau, on ajoute éventuellement une feuille de laurier, et on laisse mijoter jusqu'à ce que les butternut soient tendres. Si on veut un plat plus complet avec de la protéine, on peut faire dorer en même temps que les oignons et les épices des morceaux de poulet, ou des morceaux de porc, ou des morceaux de queue de lotte, qui cuiront avec le reste de la même façon.

Les recettes de Fanny (2)


Une nouvelle recette de Fanny : les aubergines grillées
On les coupe en deux et on fait des entailles en forme de losanges dans la chair. On les recouvre d'aïl haché, sel, poivre, huile d'olive et on fait cuire sur une feuille alu sur la plaque du four T°7 ou 8 jusqu'à ce que les aubergines soient grillées. On peut les manger froides en salade (et éventuellement rajouter un peu de cumin, ou les mélanger avec des poivrons grillés de l'AMAP) ou tièdes en accompagnement, par exemple avec des brochettes d'agneau et une petite sauce yaourt-menthe.

Les recettes de Fanny (1)
















Voici les courgettes grillées, première des recettes de Fanny, une de nos adhérentes (qui a d'ailleurs un blog : http://repasenfants.unblog.fr/) :
On les coupe en tronçons puis en lamelles et on les poses sur une feuille alu sur la plaque du four, recouvertes d'huile d'olive et d'herbes de provence. On fait cuire T°7 ou 8 jusqu'à ce que les courgettes soient grillées. C'est très bon froid en salade avec un fromage de chèvre frais émietté.

samedi 12 novembre 2011

Thon rouge, les révélations fracassantes d'un pêcheur repenti

THONS ROUGES 2, LE RETOUR
Cette fois, ils viennent pour (se faire) tuer !
(juste un article du Point qui complète le billet précédent).

mardi 8 novembre 2011

Thon rouge : business as usual


Ah, Mourad Kahoul ! C'était le bon temps, quand lui et ses copains à gros bateaux arraisonnaient le navire de Greenpeace dans la rade ! Rappelez-vous ce "strip-tease" mémorable qui fit tant pour la bonne image de notre ville ...

Sous le vent du monde

Des nouvelles de la famille Péré : les récentes intempéries (épisode cévenol) ont touché leur exploitation. Heureusement, pas d'inondation, mais le vent, qui a arraché les serres. Une semaine de travail en perspective (en plus du reste) pour remettre en état les plastiques arrachés.
Juste pour nous rappeler, à nous, braves citadins, les aléas de l'agriculture paysanne.

lundi 7 novembre 2011

Appel à contribution : la courge butternut

L'automne venant, voici venues les courges diverses et variées. Aujourd'hui, en exclusivité dans votre panier, la butternut :
























Quelle est, selon vous, la meilleure façon de la cuisiner ?

dimanche 6 novembre 2011

Trop tard pour limiter le réchauffement à 2 degrés, d'après Nature

Un excellent article d'Oil Man, un de mes compagnons de route (et de déroute, dans ce cas).

Je sais, c'est pas drôle, mais le prochain qui prévoit de me dire dans 10, 20 ou 30 ans qu'il ne savait pas, je crois que je lui crache mon mépris à la face.

vendredi 4 novembre 2011

Nouvelle saison : c'est parti

Ca y est, lundi prochain 7 novembre, c'est la nouvelle saison. J'espère que vous avez pensé à vous réinscrire !
Pour les amateurs du contrat miel, sachez aussi qu'il y a un arrivage ce lundi.

Pensez également à vous inscrire pour les distributions.

Sinon, plus on est de fous, moins on a de riz, mais là, il s'agit essentiellement de légumes, alors, n'hésitez pas à faire un peu/beaucoup de publicité autour de vous pour avoir de nouveaux adhérents. Je pense que la famille Péré serait très heureuse de tourner avec un peu plus de paniers.

L'essentiel des infos étant sur le blog, faites passer l'adresse qui va bien à vos contacts :  http://panierdelaubergin.blogspot.com/

Et puis, vous pouvez vous-mêmes contribuer au blog, il suffit de le proposer.

Vers un avenir « terrible » sans changement de cap (Agence internationale de l’énergie)

Bon, en cliquant sur le titre, vous en saurez un peu plus sur les propos dangereusement gauchisants de l'AIE.

Les portes de la limitation de la hausse de la température à moins de 2 degrés sont en train de se refermer ... C'est du Johnny ? Certainement pas du Claude Allègre ...

Pendant ce temps, un iceberg géant est en train de se détacher en Antartique. On pourra peut-être, l'été prochain, faire du ski de fond sous les tropiques.

Si vous avez une bonne cocotte minute, stockez-y du CO2.

jeudi 20 octobre 2011

Changement climatique : les forêts de plaine menacées

Un petit article pour un problème certain (les arbres n'ont pas de patte. Seuls les Ents en ont, mais c'est dans le Seigneur des Anneaux).

Ethiopie: au pays des disettes, les grands groupes se ruent sur les terres agricoles

Un article de Médiapart, sur le pillage des terres agricoles des pays pauvres. Cliquez sur le titre pour le télécharger.

lundi 17 octobre 2011

Message fleuri

Un message de Lydia et Olivier Coince à Marion, pour le contrat fleurs. Ils seront présents ce soir à la distribution.

Bonsoir Marion,

Suite à notre conversation téléphonique, comme convenu, ci-joint le contrat fleurs (à télécharger dans la rubrique "contrats en cours").
Nous sommes donc horticulteurs dans les Alpes de Haute provence et avons
intégré les PAniers MArseillais depuis ce printemps.
Nous proposons un contrat fleurs sur six mois (48€) ou un an (96€) à raison d'un bouquet par mois. Vous trouverez un document de présentation en cliquant sur ce lien :

http://fandecarotte.free.fr/fan/Producteurs/Olivier/Presentation.pdf
Nous viendrons lundi 17 avec des fleurs et des contrats. Sur les autres paniers, en accord avec les responsables, nous proposons un bouquet à la vente soit avec signature d'un contrat soit pour un essai. Cela permet aux adhérents de tester "le produit" avant de s'engager.

Légende du colibri

J'ai trouvé cette histoire sur un blog (lien dans le titre), qui m'a bien plus, alors je la livre à votre sagacité :

Il était une fois dans une grande forêt, un incendie faisant rage. Le vent qui soufflait très fort attisait le feu qui progressait. Terrorisés par les grandes flammes, tous les animaux de la forêt couraient se réfugier en direction de la rivière. Au même moment, au dessus de leur tête, un colibri était seul à se diriger vers les flammes, le bec rempli d’eau. Les autres animaux préoccupés par la situation regardaient brûler la forêt et voyaient le colibri effectuer des allers-retours réguliers. Au bout d’un moment, le tatou l’interpelle : « Arrête de te fatiguer, ce n’est pas avec ces quelques gouttes que tu vas changer quelque chose ! » et le colibri de lui répondre : « Je sais bien, mais je fais ma part ! ».

mercredi 12 octobre 2011

Au secours, la terre disparaît

Bon, on est plus ou moins au courant, mais que faudra-t-il pour que nous évoluions ? Par exemple, en refondant les aides à l'agriculture sur des critères écologiques, en protégeant les terres agricoles en bordure des agglomérations, en diminuant voire en supprimant les apports chimiques, en stimulant la terre de façon naturelle ...
D'ailleurs, une des réponses, pour ne pas rester les bras ballants, est de s'intéresser au site Alimentons 2012 et de l'appel qu'il lance (et que l'on peut signer et faire signer).

mardi 11 octobre 2011

Pataugeons, pateaugeons dans les algues vertes

Rien n'y fait, rien n'y fera. Mauvaise humeur pour cette fumure-là !

Eco-cité












Tiens, ça se passe pas loin de chez nous. Marseille rentrerait-elle dans la mdernité ? Bon, d'accord, il y a quelques problèmes à régler avant, je vois bien d'ici les esprits chagrins : j'en suis un aussi, à mes heures.

L'humanité est-elle en train de modifier rapidement la planète ?
















Voici, ci-dessus, la carte, de nuit, de la Terre, qui nous montre (en partie) notre empreinte. En cliquant sur le titre, vous tomberez sur un petit article de synthèse qui nous ressitue dans la durée. Bonne lecture !

jeudi 6 octobre 2011

Les fonds de pension : des acteurs clés dans l'accaparement mondial des terres agricoles

De vous à moi, agir local (les Paniers Marseillais), c'est tenter de penser global (cliquez sur le titre, vous m'en direz des nouvelles). Il faut juste savoir contre quoi nous combattons, dans ce cas.

mardi 4 octobre 2011

Et maintenant, l'agneau !

Message d'Eve Marie :
Certains  d'entre vous on déjà eu la chance d'avoir l'année dernière le colis viande d'agneau qui est proposé par le producteur 2 fois par an.La prochaine livraison est prévue pour le 2 novembre prochain. 
La date limite de commande est le 20 octobre.
La viande est emballée sous vide, ce qui est très pratique.
La dernière fois la période de conservation sans mettre au congélateur était de 2 semaines, ce qui donne un peu plus de temps...

Voici les colis proposés :
Détails : 
Colis (non fractionnable) comprenant 1/2 agneau, soit 6 à 9 kg de viande, avec :
- une épaule
- un gigot
- 7 côtes-filet
- 13 cotelettes
- poitrine et collier
     
prix: 13,20 euros le kilo (emballage sous vide)
le prix du colis est donc entre 80 et 118 euros
Si vous voulez des demi colis, je peux en prendre note mais je vous laisse décider entre vous de la répartition, qui dépend de vos goûts respectifs !

Indépendamment des colis, ils proposent également des: 
merguez et saucisses en paquets d'un kilo environ, au prix de 12 euros le kilo 
ainsi que du sauté emballé sous vide au prix de 11€ le kilo
Vous pouvez commander ces produits au kilo sans commander de colis.
Livraison prévue le 2 Novembre prochain 
vers 20 heures au Bobolivo.

Pour ceux qui sont intéressés, s'adresser à Eve Marie, référente de ce contrat, à la distribution du lundi 10 octobre.

Tous les contrats sont en ligne

Vous avez désormais à votre disposition l'ensemble des contrats actifs, que vous pouvez télécharger dans la rubrique "CONTRATS EN COURS". Faites en bon usage pour la nouvelle saison. Les nouveaux arrivants trouveront aussi le bulletin d'adhésion dans la rubrique "ASSOCIATION".

Bonnes nouvelles (dans un monde de brutes)

Il ne faut pas bouder son plaisir, ce n'est pas tous les jours qu'on peut (un peu) faire les malins.
Le Panier de l'Auberg'in est cependant très heureux de vous faire part de deux bonnes nouvelles :
- les 3 permis concernant les forages pour le gaz de schistes sur le territoire Français sont annulés,
- le Gouvernement est retoqué par le Conseil d'Etat au sujet de l'autorisation de mise sur le marché de l'insecticide Cruiser 350.
Bon, d'accord, ce n'est pas le grand soir, mais ... c'est un combat, continuons le début.

lundi 3 octobre 2011

Réchauffement climatique : l'état de la question

Ces dernières semaines, quelques informations sont passées inaperçues, masquées par le brouhaha des marchés financiers (qui, comme nous le savons, n'ont pas plus d'intelligence du long terme qu'un bulot) :
- les marchands de pétrole, après nous avoir clamé qu'on pouvait se goinfrer des réserves jusqu'à l'infini, sonnent l'alarme (4 Arabie Saoudite à trouver), voir ici,
- du fait de la résistance rencontrée, la menace des gazs de schistes s'éloigne pour un temps du sous-sol français, voir ici,
- les glaces de l'Artique n'ont jamais autant fondu, voir ici,
- mais plus ça fond, plus ça les arrange, voir ici.
J'en déduis qu'ils ont déjà tiré un trait sur le réchauffement climatique et sont passés au tas de profits suivant. Ce ne sont pas les quelques Evens aperçus dans le film "Loup" de Nicolas Vanier qui s'opposeront, les pieds dans le permafrost fondu, au passage des pipelines.
Et pour la fracturation hydraulique, n'ayez pas peur, ils reviendront vite.
Sans compter que le nucléaire, ma bonne dame, je ne vois pas comment on peut s'en passer, à moins de retourner à la bougie. Dis, Tonton, pourquoi tu brilles ?
Ceci pour dire qu'en dehors de la sobriété énergétique, il n'y a guère de solutions sans coût écologique majeur, et que je ne suis pas sûr que nous y soyons prêts. Les négociations climatiques, d'ailleurs, piétinent dans l'indifférence générale. Il faudrait vite que l'humanité, et chacun d'entre nous, se mettent  au niveau de la question.

Il nous faut des référents !

Notre groupe de distribution a été contacté par plusieurs agriculteurs qui nous ont proposé leur production :
-fleurs
-pommes et poires
-viande de boeuf
-viande de porc
-fromages et produits laitiers frais de vache
-produits de la mer (sardines en boite, soupe de poisson, rouille) 
Pour donner suite, il nous faut des référents qui organisent les commandes.
Etes vous intéressés par ces produits, êtes vous disponibles? L'idéal est de trouver deux personnes par producteur pour se relayer en cas d'absence.
Faites vous connaître à la prochaine distribution. Merci pour tous .