Le Panier de l'Auberg'in, association loi 1901 membre des Paniers Marseillais, organise des livraisons hebdomadaires de paniers de légumes biologiques (et aussi oeufs, miel, fromage ...).
Distribution le lundi soir de 19 h 30 à 20 h 30 en été devant le restaurant le Bobolivo au 29 rue Caisserie, et en hiver devant le restaurant le EL Bodegon situé au 62 rue caisserie Marseille 2ème arrondissement.

jeudi 20 octobre 2011

Changement climatique : les forêts de plaine menacées

Un petit article pour un problème certain (les arbres n'ont pas de patte. Seuls les Ents en ont, mais c'est dans le Seigneur des Anneaux).

Ethiopie: au pays des disettes, les grands groupes se ruent sur les terres agricoles

Un article de Médiapart, sur le pillage des terres agricoles des pays pauvres. Cliquez sur le titre pour le télécharger.

lundi 17 octobre 2011

Message fleuri

Un message de Lydia et Olivier Coince à Marion, pour le contrat fleurs. Ils seront présents ce soir à la distribution.

Bonsoir Marion,

Suite à notre conversation téléphonique, comme convenu, ci-joint le contrat fleurs (à télécharger dans la rubrique "contrats en cours").
Nous sommes donc horticulteurs dans les Alpes de Haute provence et avons
intégré les PAniers MArseillais depuis ce printemps.
Nous proposons un contrat fleurs sur six mois (48€) ou un an (96€) à raison d'un bouquet par mois. Vous trouverez un document de présentation en cliquant sur ce lien :

http://fandecarotte.free.fr/fan/Producteurs/Olivier/Presentation.pdf
Nous viendrons lundi 17 avec des fleurs et des contrats. Sur les autres paniers, en accord avec les responsables, nous proposons un bouquet à la vente soit avec signature d'un contrat soit pour un essai. Cela permet aux adhérents de tester "le produit" avant de s'engager.

Légende du colibri

J'ai trouvé cette histoire sur un blog (lien dans le titre), qui m'a bien plus, alors je la livre à votre sagacité :

Il était une fois dans une grande forêt, un incendie faisant rage. Le vent qui soufflait très fort attisait le feu qui progressait. Terrorisés par les grandes flammes, tous les animaux de la forêt couraient se réfugier en direction de la rivière. Au même moment, au dessus de leur tête, un colibri était seul à se diriger vers les flammes, le bec rempli d’eau. Les autres animaux préoccupés par la situation regardaient brûler la forêt et voyaient le colibri effectuer des allers-retours réguliers. Au bout d’un moment, le tatou l’interpelle : « Arrête de te fatiguer, ce n’est pas avec ces quelques gouttes que tu vas changer quelque chose ! » et le colibri de lui répondre : « Je sais bien, mais je fais ma part ! ».

mercredi 12 octobre 2011

Au secours, la terre disparaît

Bon, on est plus ou moins au courant, mais que faudra-t-il pour que nous évoluions ? Par exemple, en refondant les aides à l'agriculture sur des critères écologiques, en protégeant les terres agricoles en bordure des agglomérations, en diminuant voire en supprimant les apports chimiques, en stimulant la terre de façon naturelle ...
D'ailleurs, une des réponses, pour ne pas rester les bras ballants, est de s'intéresser au site Alimentons 2012 et de l'appel qu'il lance (et que l'on peut signer et faire signer).

mardi 11 octobre 2011

Pataugeons, pateaugeons dans les algues vertes

Rien n'y fait, rien n'y fera. Mauvaise humeur pour cette fumure-là !

Eco-cité












Tiens, ça se passe pas loin de chez nous. Marseille rentrerait-elle dans la mdernité ? Bon, d'accord, il y a quelques problèmes à régler avant, je vois bien d'ici les esprits chagrins : j'en suis un aussi, à mes heures.

L'humanité est-elle en train de modifier rapidement la planète ?
















Voici, ci-dessus, la carte, de nuit, de la Terre, qui nous montre (en partie) notre empreinte. En cliquant sur le titre, vous tomberez sur un petit article de synthèse qui nous ressitue dans la durée. Bonne lecture !

jeudi 6 octobre 2011

Les fonds de pension : des acteurs clés dans l'accaparement mondial des terres agricoles

De vous à moi, agir local (les Paniers Marseillais), c'est tenter de penser global (cliquez sur le titre, vous m'en direz des nouvelles). Il faut juste savoir contre quoi nous combattons, dans ce cas.

mardi 4 octobre 2011

Et maintenant, l'agneau !

Message d'Eve Marie :
Certains  d'entre vous on déjà eu la chance d'avoir l'année dernière le colis viande d'agneau qui est proposé par le producteur 2 fois par an.La prochaine livraison est prévue pour le 2 novembre prochain. 
La date limite de commande est le 20 octobre.
La viande est emballée sous vide, ce qui est très pratique.
La dernière fois la période de conservation sans mettre au congélateur était de 2 semaines, ce qui donne un peu plus de temps...

Voici les colis proposés :
Détails : 
Colis (non fractionnable) comprenant 1/2 agneau, soit 6 à 9 kg de viande, avec :
- une épaule
- un gigot
- 7 côtes-filet
- 13 cotelettes
- poitrine et collier
     
prix: 13,20 euros le kilo (emballage sous vide)
le prix du colis est donc entre 80 et 118 euros
Si vous voulez des demi colis, je peux en prendre note mais je vous laisse décider entre vous de la répartition, qui dépend de vos goûts respectifs !

Indépendamment des colis, ils proposent également des: 
merguez et saucisses en paquets d'un kilo environ, au prix de 12 euros le kilo 
ainsi que du sauté emballé sous vide au prix de 11€ le kilo
Vous pouvez commander ces produits au kilo sans commander de colis.
Livraison prévue le 2 Novembre prochain 
vers 20 heures au Bobolivo.

Pour ceux qui sont intéressés, s'adresser à Eve Marie, référente de ce contrat, à la distribution du lundi 10 octobre.

Tous les contrats sont en ligne

Vous avez désormais à votre disposition l'ensemble des contrats actifs, que vous pouvez télécharger dans la rubrique "CONTRATS EN COURS". Faites en bon usage pour la nouvelle saison. Les nouveaux arrivants trouveront aussi le bulletin d'adhésion dans la rubrique "ASSOCIATION".

Bonnes nouvelles (dans un monde de brutes)

Il ne faut pas bouder son plaisir, ce n'est pas tous les jours qu'on peut (un peu) faire les malins.
Le Panier de l'Auberg'in est cependant très heureux de vous faire part de deux bonnes nouvelles :
- les 3 permis concernant les forages pour le gaz de schistes sur le territoire Français sont annulés,
- le Gouvernement est retoqué par le Conseil d'Etat au sujet de l'autorisation de mise sur le marché de l'insecticide Cruiser 350.
Bon, d'accord, ce n'est pas le grand soir, mais ... c'est un combat, continuons le début.

lundi 3 octobre 2011

Réchauffement climatique : l'état de la question

Ces dernières semaines, quelques informations sont passées inaperçues, masquées par le brouhaha des marchés financiers (qui, comme nous le savons, n'ont pas plus d'intelligence du long terme qu'un bulot) :
- les marchands de pétrole, après nous avoir clamé qu'on pouvait se goinfrer des réserves jusqu'à l'infini, sonnent l'alarme (4 Arabie Saoudite à trouver), voir ici,
- du fait de la résistance rencontrée, la menace des gazs de schistes s'éloigne pour un temps du sous-sol français, voir ici,
- les glaces de l'Artique n'ont jamais autant fondu, voir ici,
- mais plus ça fond, plus ça les arrange, voir ici.
J'en déduis qu'ils ont déjà tiré un trait sur le réchauffement climatique et sont passés au tas de profits suivant. Ce ne sont pas les quelques Evens aperçus dans le film "Loup" de Nicolas Vanier qui s'opposeront, les pieds dans le permafrost fondu, au passage des pipelines.
Et pour la fracturation hydraulique, n'ayez pas peur, ils reviendront vite.
Sans compter que le nucléaire, ma bonne dame, je ne vois pas comment on peut s'en passer, à moins de retourner à la bougie. Dis, Tonton, pourquoi tu brilles ?
Ceci pour dire qu'en dehors de la sobriété énergétique, il n'y a guère de solutions sans coût écologique majeur, et que je ne suis pas sûr que nous y soyons prêts. Les négociations climatiques, d'ailleurs, piétinent dans l'indifférence générale. Il faudrait vite que l'humanité, et chacun d'entre nous, se mettent  au niveau de la question.

Il nous faut des référents !

Notre groupe de distribution a été contacté par plusieurs agriculteurs qui nous ont proposé leur production :
-fleurs
-pommes et poires
-viande de boeuf
-viande de porc
-fromages et produits laitiers frais de vache
-produits de la mer (sardines en boite, soupe de poisson, rouille) 
Pour donner suite, il nous faut des référents qui organisent les commandes.
Etes vous intéressés par ces produits, êtes vous disponibles? L'idéal est de trouver deux personnes par producteur pour se relayer en cas d'absence.
Faites vous connaître à la prochaine distribution. Merci pour tous .

Campagne de renouvellement : c'est parti

Le contrat légumes nouveau est arrivé, bien avant le beaujolais. En effet, la saison actuelle se termine fin octobre. Il est donc grand temps de renouveler les contrats, de trouver aussi des nouveaux (adhérents), et de préparer les soupes d'automne (après l'été indien, cependant).
Chers adhérents, téléchargez donc le contrat dans la rubrique "LES CONTRATS EN COURS" et venez vite vous réinscrire !

Agrumes, le retour

Un message de Claudine :
Nous avons jusqu'au 20 octobre pour faire notre commande de fruits venant de Corse.
Les contrats sont dans la rubrique "Contrats en cours". Aliméa est en lien dans la rubrique "Liens"
Le prix est indiqué frais de transports compris, qui sont de 0.10 euros le kilo si ma mémoire est bonne. Soit 23.50 euros la cagette de dix kilos pour les fruits et 46.50 pour les deux filets de noisettes.
Comme l'année dernière, nous pouvons nous organiser pour partager les cagettes si la quantité vous semble trop importante. je recueillerai les demandes dès lundi 3 octobre et mettrai en relation les personnes qui désirent partager.
Enfin, cette année encore, je ferai appel à ceux qui commandent et qui ont un vehicule pour me relayer pour aller chercher les cagettes au port autonome les jours où je ne serai pas disponible.
Lundi soir 3 octobre, Claudine sera à la permanence des émargements.

Un peu de buzz autour du miel

Le contrat miel nouveau est arrivé (à télécharger à droite, rubrique "Les contrats en cours"). Nathalie Favre, l'apicultrice, viendra nous faire déguster son miel le lundi 3 octobre, et vous pourrez passer commande dès ce jour.
Les nouveaux contrats seront récoltés par Sophie, notre référente, à partir du 3 octobre.
Et comme l'année dernière, Nathalie propose une version cadeaux de Noël : des jolis petits pots disponibles avec la commande de décembre.
Pour la bonne bouche, je vous fais déguster un petit moment de bonheur apicole (si l'on peut dire).

dimanche 2 octobre 2011

Une lettre du monde rural, si loin, si proche

Cette lettre de Robert Roussier, qui s'implique auprès de chaque producteur des Paniers Marseillais, est une belle leçon d'automne.