Le Panier de l'Auberg'in, association loi 1901 membre des Paniers Marseillais, organise des livraisons hebdomadaires de paniers de légumes biologiques (et aussi oeufs, miel, fromage ...).
Distribution le lundi soir de 19 h 30 à 20 h 30 en été devant le restaurant le Bobolivo au 29 rue Caisserie, et en hiver devant le restaurant le EL Bodegon situé au 62 rue caisserie Marseille 2ème arrondissement.

mercredi 31 octobre 2012

PAC : LES ONG DEMANDENT À STÉPHANE LE FOLL ET AUX EURODÉPUTÉS DE DÉFENDRE UNE AMBITION AGRO-ENVIRONNEMENTALE

Un bon article du réseau action climat à lire ici.
De sérieux débats se tiennent en ce moment dans les instances de l'Union Européenne. Pour qui s'intéresse à l'agriculture sous l'angle que nous défendons dans notre association, il vaut mieux regarder de près le travail de nos députés.

lundi 29 octobre 2012

Les carottes de l'espace

ça, ce sont les carottes "témoins", entièrement bios. Mais le panier du 29 octobre comprenait, outre les carottes, des aubergines, du basilic pourpre, des tomates, de la courge, des radis, des salades vertes, des pommes de terre ...

dimanche 28 octobre 2012

VU A LA TELE !

Avec Tabasco Vidéo, nous passons à la télé. Cliquez ici. On est pas mignon ?

Nectar d'abricots, la suite ...

Ce lundi 29 octobre, pendant la distribution, mais à l'heure d'hiver (pour ceux qui ont loupé les réglages ce week-end), vous aurez la possibilité d'acquérir des bouteilles de nectar d'abricots, issus de la récolte du mois de juin dernier des Péré (à la bouteille, ou par caisse de 6).
Et n'oubliez pas la réinscription pour la nouvelle saison !


mardi 23 octobre 2012

Pollinis, contre la fin des abeilles

Au moment où je vous écris, plus de 300 000 personnes ont déjà signé notre pétition pour l'interdiction des pesticides néonicotinoïdes, responsables de la mort de centaines de milliers d'abeilles chaque année.


Un grand merci pour votre mobilisation pour défendre les abeilles, la biodiversité et l'avenir des générations futures !

Je vais aller au Ministère de l'Agriculture pour aller déposer cette nouvelle vague de pétitions. Le Ministre doit comprendre que l'interdiction du Cruiser OSR qu'il a prononcée le 27 juillet dernier est certes un premier pas, mais devant l'urgence de la situation il faut vraiment aller plus loin et interdire l'ensemble des insecticides néonicotinoïdes.

Et surtout, il doit absolument faire revoir dès maintenant les procédures d'évaluation de la dangerosité des produits utilisés sur les cultures – on ne va pas attendre 20 ans d'utilisation à grande échelle de ces produits pour se rendre compte qu'ils ont détruit l'écosystème, décimé des centaines d'espèces de plantes, d'insectes et d'animaux, ruiné la fertilité de nos terres et favorisé l'apparition et la transmission de nouvelles maladies chez l'Homme !

Je suis sûr que le Ministre nous prêtera une oreille attentive : il a lui-même engagé une procédure au niveau européen pour faire interdire la commercialisation des semis de colza traités par enrobage au thiametoxam, la substance active du Cruiser.

C'est une démarche indispensable pour qu'on ne puisse pas importer en France des graines empoisonnées ailleurs avec des néonicotinoïdes.

Sauf qu'en face, les géants de l'agrochimie sont sur le pied de guerre pour ne pas laisser passer cette interdiction : ils mènent un lobbying farouche auprès des institutions européennes et pourraient bien réussir à les persuader de retoquer le recours du Ministre.

En effet, la firme Syngenta, qui produit le Cruiser, s'appuie sur le droit européen, et plus particulièrement l'article 49 du règlement européen n°1107/2009 relatif aux pesticides, pour faire valoir que "rien n'interdit l'importation de semences traitées avec des produits ne faisant pas l'objet d'une Autorisation de Mise sur le Marché en France".

En clair, à cause d'une législation européenne bancale, les firmes agrochimiques pourraient encore une fois passer entre les mailles du filet et continuer à submerger nos cultures de leurs pesticides hautement nocifs pour les abeilles et l'environnement.

C'est pour cela que notre association va partir en renfort à Bruxelles dans les tout prochains jours, pour leur faire face et montrer que les citoyens français et européens ne laisseront pas sacrifier leur santé, leur environnement et l'avenir même de l'alimentation pour servir les profits de quelques multinationales agrochimistes !

Je vous tiendrai bien entendu au courant des suites de cette action. Pour être sûr de recevoir mes prochains messages, merci d'ajouter mon adresse à votre liste de contacts : info@pollinis.org.

Pour plus d'informations sur les abeilles, leur rôle primordial dans la chaîne alimentaire et ce que nous pouvons faire pour les sauver, je vous invite à visiter le site de Pollinis : www.pollinis.org.

Enfin, si vous voulez faire signer la pétition contre le massacre des abeilles à vos amis, voici le lien direct : http://www.pollinis.org/petitions/petition_neonicotinoides.php

C'est sûr, la bataille est loin d'être gagnée, mais pas à pas nous gagnons du terrain.

Et plus nous serons nombreux et mobilisés, plus nous pourrons contrecarrer le lobbying des agro-industries qui mettent en péril notre avenir et celui de nos enfants, tout ça pour satisfaire leurs profits financiers immédiats.

Merci encore pour votre action, et à très bientôt !

Amicalement,

Nicolas Laarman
Délégué général
Réseau Pollinis
Conservatoire des Fermes et de la Nature
www.pollinis.org

lundi 22 octobre 2012

Faites de la pub !

Demandez les affiches, les flyers, faites du bruit !

Nous gagnons à être connus, non ?

WWF lance un calculateur d'empreinte alimentaire

Comment évaluer l’impact de l’alimentation sur l’environnement ? Après le calcul de l’empreinte eau des assiettes par One Drop, le WWF lance son calculateur d’empreinte alimentaire, dans la cadre de la campagne Goûtons un monde meilleur. Cet outil interactif permet d’évaluer les impacts sur la planète de l’alimentation quotidienne, en calculant la surface productive nécessaire à une population pour répondre à sa consommation de ressources, et pour absorber ses déchets. Idéalement, pour permettre à tous les habitants de la planète de se nourrir convenablement, l’empreinte alimentaire de chaque individu devrait être de 0,9 hectare. Or les Français consomment déjà 1,79 hectares pour se nourrir ! Même si le calculateur est assez succinct et reste avant tout une estimation (une douzaine de questions, les différents modes de production ne sont malheureusement pas abordés, etc.), cela permet tout de même d’avoir une idée de son empreinte alimentaire, et de prendre conscience des impacts de l’alimentation. En pour cause, l’alimentation représente 37% de l’empreinte écologique globale des Français, et 30% de la nourriture produite sur notre planète est gaspillée ou perdue, selon la FAO. A la fin du test avec les résultats, une page spéciale permet de savoir comment réduire son empreinte et agir pour mieux manger en 6 gestes.
http://www.mescoursespourlaplanete.com/Actualites/WWF_lance_un_calculateur_d_auempreinte_alimentaire_1560.html

mardi 16 octobre 2012

Les moissons du futur, ce soir sur Arte

Les moissons du futur, le film de Marie-Monique Robin est diffusé sur ARTE, le 16 octobre, à 20 heures 40.

« Si on supprime les pesticides, la production agricole chutera de 40 % et on ne pourra pas nourrir le monde. » Prononcée par le patron de l’industrie agroalimentaire française, cette affirmation est répétée à l’envi par les promoteurs de l’agriculture industrielle. De son côté, Olivier de Schutter, le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations unies, affirme qu’il faut « changer de paradigme », car « l’agriculture est en train de créer les conditions de sa propre perte ». Pour lui, « seule l’agroécologie peut relever le défi de la faim et répondre aux besoins d’une population croissante ». D’après la FAO, il faudra augmenter la production agricole de 70 % pour nourrir 9 milliards de Terriens en 2050. Comment y parvenir ?
C’est à cette question que répond ici Marie-Monique Robin, en menant l’enquête sur quatre continents. S’appuyant sur les témoignages d’experts mais aussi de nombreux agriculteurs, elle dresse le bilan du modèle agro-industriel : non seulement il n’est pas parvenu à nourrir le monde, mais il participe largement au réchauffement climatique, épuise les sols, les ressources en eau et la biodiversité, et pousse vers les bidonvilles des millions de paysans. Et elle explique que, pratiquée sur des exploitations à hauteur d’homme, l’agroécologie peut être hautement efficace et qu’elle représente un modèle d’avenir productif et durable.
Du Mexique au Japon, en passant par le Malawi, le Kénya, le Sénégal, les États-Unis ou l’Allemagne, son enquête étonnante montre que l’on peut « faire autrement » pour résoudre la question alimentaire en respectant l’environnement et les ressources naturelles, à condition de revoir drastiquement le système de distribution des aliments et de redonner aux paysans un rôle clé dans cette évolution.

La réalisatrice du film Marie Monique ROBIN présentera son film à Draguignan le 20 octobre à 20h dans le cadre du Festival ALIMENTERRE

http://www.colibris83.net/alimenterre-2012/

Merci de faire circuler !

La bande annonce du Film :
http://robin.blog.arte.tv/2012/09/04/bande-annonce-les-moissons-du-futur/

L'agriculture bio à la croisée des chemins

Ce blog reprend vie. Pour se mettre en bouche, voici un petit article montrant bien que le bio ne fait pas tout (nous sommes d'ailleurs là pour tenter de le prouver à nos concitadins, si je puis dire).

vendredi 12 octobre 2012

Avis à la population !

Depuis cet été les effectifs d'adhérents ne cessent de baisser. Pour continuer à faire vivre notre association, nous allons faire de la pub et distribuer des flyers à la sortie des écoles, auprès des commerçants du quartier, des centres de loisirs, des associations et coller des affiches sur les containers à recyclage... afin de se faire connaître et je l'espère intéresser de futurs adhérents. Il en va de la survie de notre asso et de l'activité des Péré.
Nous faisons aussi un appel aux volontaires pour participer à ces tractages qui auront lieu les semaines suivantes en fin d'après midi et le samedi en fonction de la disponibilité des adhérents.
Lundi prochain nous vous donnerons aussi 5/10 flyers à distribuer dans votre immeuble, voisinage, connaissance, travail...
Il faut aussi savoir qu'actuellement le panier de l'Auberg'in tourne avec une poignée de bénévoles qui s'essouffle de porter l'association à bout de bras.
L'asso ne peut pas seulement reposer sur quelques personnes, si elle veut fonctionner et perdurer, chaque adhérent doit s'impliquer et s'investir.
Nous faisons donc un appel aux bénévoles afin de soulager l'équipe en place.
Lundi prochain vous retrouverez aussi les nouveaux contrats miel et produits cosmétiques et d'entretien Biosens.
Si vous êtes aussi intéressés par le contrat agrumes, n'hésitez pas à en faire part à Claudine. La date ultime des inscriptions est le 22 novembre.
Nous vous proposons aussi un contrat poisson avec des loups ou des daurades bio. Hum, miam !! Pour l'instant nous n'avons aucun référent désigné qui s'occuperait de recenser les personnes intéressées de notre panier et faire le lien avec la ferme ? Faites nous signe si vous êtes intéressés.